A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Islamisation des jeunes: l’intégrisme l’emporte

 Une partie des jeunes musulmans se radicalisent "au contact de nouveaux prédicateurs très actifs, liés principalement à la mouvance contestataire des Frères musulmans ou aux néosalafistes inspirés par le wahhabisme saoudien". C'est la conclusion de la thèse de doctorat de Leïla El Bachiri, chercheuse du centre de sociologie de l'Université libre de Bruxelles à laquelle Le Soir fait écho dans son édition de lundi.

La jeune chercheuse, qui a mené ses investigations à Bruxelles, a constaté que ces prédicateurs qui sont à l'origine de la "réislamisation" d'une partie de la jeunesse musulmane dans la capitale, "remplissent une fonction de revalorisation sociale" et touchent une population précarisée qui retrouve une certaine "dignité à travers la religion". Les deux courants fondamentalistes actifs auprès des jeunes musulmans de Bruxelles "ambitionnent d'encadrer les communautés musulmanes d'Europe. Ils adhèrent, avec leurs nuances, aux valeurs d'un islam patriarcal, en prônant la biologisation des rôles masculin et féminin, le voilement des femmes et l'ordre moral", affirme la sociologue spécialisée en sciences de la famille. La doctorante appelle les autorités publiques à prendre conscience de cette évolution. Elle estime qu'il convient de miser sur l'éducation face à cette situation et à faire de l'école "le lieu de la connaissance critique" où est enseignée à tous les élèves "l'histoire passée et présente de la philosophie, des faits religieux et du féminisme", rapporte encore Le Soir.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>