A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Première élue voilée au parlement bruxellois. L’islamisation est en marche.

\"ozdemir2.jpg\"

C’est le 23 juin que les nouveaux élus régionaux bruxellois prêteront serment. Sur les 75 députés bruxellois, 24 seront d’origine non-européenne.

 

Extrait du journal “Le Soir” : Non-Européens. Le parlement bruxellois est, de loin, l’assemblée qui compte le plus d’élus d’origine non européenne. “Ils étaient 18 en 2004, ils sont 24 aujourd’hui sur 75″, commente Pierre-Yves Lambert, animateur du site Suffrage universel, où il décrypte la participation politique des minorités.

Comme en 2004, c’est au PS qu’ils sont les plus nombreux : 12 sur 21 (57%) dont neuf d’origine marocaine, deux d’origine turque, un d’origine guinéenne. Viennent ensuite Ecolo (5 sur 16, dont deux d’origine marocaine, un d’origine belgo-lybienne, un d’origine colombienne et un d’origine belgo-rwandaise), le CDH (5 sur 11, dont deux d’origine marocaine, deux d’origine congolaise, un d’origine turque), le MR (un élu d’origine congolaise sur 24 sièges) et le SP.A (un député d’origine marocaine sur 4 élus).

Certains, comme Mahinur Ozdemir (CDH) ou Mohamed Azzouzi (PS), n’étaient pas en ordre utile sur les listes et n’ont été élus que par l’ampleur de leurs voix de préférence, surclassant d’autres candidats mieux placés.

“Certains (…) ont mené une campagne ouvertement ethnique ou religieuse, refusant par exemple de distribuer leurs tracts aux électeurs d’apparence européenne”, commente Marco Martiniello, sociologue des migrations à l’ULg. (…)

Marco Martiniello n’hésite pas à pointer “l’ambiguité des formations traditionnelles, qui dénoncent officiellement le vote ethnique, mais se servent de candidats qui jouent la carte de l’ethnicisation larvée.”

De fait, on notera donc parmi les nouveaux élus Mahinur Ozdemir, jeune femme voilée qui avait fait campagne avec un tract unilingue en turc. Bel exemple d’intégration !

Elle sera la première parlementaire voilée de l’histoire de Belgique, qui plus est élue sur la liste CDH, ex-parti social-chrétien. Je rappelle ici que la raison principale du changement du nom ”PSC – Parti Social Chrétien” en “CDH – Centre Démocrate Humaniste” est d’atirer les électeurs et candidats musulmans que le mot “Chrétien” aurait pu choquer… Nos politiciens sont-ils idiots ou pourris ? (ou les 2 à la fois…)

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>