A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Nonali attaqué dans la presse… (et sur ses serveurs) …..33.704 signatures à 22 h.58 ce mercredi! Versions FR, NL, D, EN réunies.

Je suis surpris… surpris que l’attaque ne soit pas venue plus tôt…

Voici mon communiqué adressé à la presse ce matin :

Communiqué de presse de l’association NONALI afin de rétablir la vérité quant aux informations erronées vues, entendues ou lues dans la presse concernant la pétition contre la liste politique « ISLAM ».

Les faits :

Ce mardi 6 novembre, une bonne partie de la presse belge ne parle que de ça : « la pétition est une initiative de l’extrême-droite carolo… » Qu’en est-il ?

Vous vous attendez à me voir nier cela évidemment, à crier au scandale, au complot, à me « victimiser » ?

Je n’en ferai rien… Je vais clairement vous expliquer…

L’asbl NONALI, dont je suis le président, et L’ICLA, dont je suis le responsable en Belgique ne s’occupent ni de religion ni de politique… Notre but est de protéger les libertés fondamentales des individus. Notre spécialité étant de défendre la liberté d’expression dans son sens « élargi » du terme, c’est-à-dire défendre la liberté de choisir sa religion, d’en changer ou de ne pas en avoir. De défendre la liberté d’exprimer ses choix sexuels. La liberté de critiquer les idées, les systèmes politiques et les idéologies religieuses sans restriction. La défense de toutes ces libertés implique évidemment la lutte contre la charia qui refuse ces libertés aux individus.

Nous ne pouvions rester sans réagir à l’élection de 2 candidats du parti « ISLAM » en Belgique et nous avons réagit en publiant plusieurs articles sur ce sujet brûlant et dangereux pour nos institutions démocratiques et pour les libertés de nos concitoyens de toutes couleurs politiques ou religieuses. 

J’ai alors reçu un message Facebook, d’un sympathisant me suggérant l’idée de la création d’une pétition. Je lui ai répondu que j’étais très pris par mes activités et que je n’avais pas le temps de mettre en place sur nos sites un système de pétitions. « Pas besoin, m’a-t-il dit, il y a un site qui fonctionne très bien et qui est gratuit. Je m’en suis déjà servi et je connais. » Je lui ai dit : « Ok. Faites le, mettez un court message d’introduction, j’irai changer le texte plus tard. ». Ce que je fis. J’ai avec son assentiment, laissé son nom en tant que créateur et y ai ajouté les coordonnées de l’asbl NONALI.

 Quelques jours plus tard, alors que je me plaignais de certains partis politiques extrémistes qui essayaient d’entrer en contact avec moi dans un but évident de me récupérer politiquement, ce monsieur me dit alors : « Je dois vous avouer que j’ai aussi fait partie de l’extrême-droite, mais maintenant, c’est fini, ce sont tous des … (divers noms d’oiseaux) ». C’était le passé et je n’y pas vu là de quoi fouetter un chat…

D’autant plus que ce monsieur m’a raconté brièvement son histoire…

Agé de 44 ans, bon père de famille nombreuse, ancien chauffeur de bus au Tec Charleroi, il est sous la mutuelle depuis assez longtemps… Il était responsable syndical au TEC et dans l’exercice de sa profession, il a été attaqué plusieurs fois, volé, roué de coup par des jeunes chaque fois, il faut bien le dire, d’origine maghrébine. Ces agressions lui ont valu d’être mis souvent en incapacité de travail jusqu’à tomber en profonde dépression. Etant toujours responsable syndical et estimant que le syndicat ne soutenait pas suffisamment les chauffeurs agressés, il remit alors sa démission à ce syndicat. Mal lui en pris car la direction du TEC ne tarda pas non plus à se séparer d’un élément devenu indésirable et plus protégé par un syndicat. Il est retombé en dépression, donc à la mutuelle, avec moins d’argent pour continuer de nourrir les 6 enfants de son ménage recomposé. Evidemment, un des membres locaux du FNW, ne tarda pas à le récupérer politiquement, profitant ainsi, comme ces partis en ont l’habitude, de sa naïveté et de sa détresse morale. Dès qu’il se mit à aller mieux et dès qu’il eut compris quel genre d’énergumènes il fréquentait, il quitta aussitôt ce parti. Il bénéficie désormais du statut d’invalide.

Voilà l’histoire… Je vous l’ai dit, je ne fais pas de politique et n’agit pas comme certains politiciens : j’assume, je revendique, je ne reporte pas la faute sur les autres et je ne ments pas en disant : « je ne savais pas, j’ai été roulé. » Je suis honnête et je considère ce monsieur comme honnête, même s’il a, pendant un moment de faiblesse et de désarroi, côtoyer des gens dont il aurait dû se tenir éloigné…

Que celui qui n’a jamais péché…

Je précise également que certains journalistes ont, sans l’intention de nuire à notre action, mais par erreur, confondu les noms des signataires avec les noms des responsables ou membres de L’ICLA ou de NONALI… Certaines personnes peu recommandables ont également signé la pétition et parfois ont profité de l’aubaine pour y laisser des commentaires extrémistes et y ont aussi laissé des liens vers des sites internet au contenu raciste et violent. Nous avons désactivé cette fonction sur la pétition : plus de commentaires, plus de liens … Cette pétition est et doit rester une pétition apolitique et démocratique. J’ajoute aussi que si les partis traditionnels avaient eu le courage de lancer une telle pétition, de telles confusions auraient été évitées…

David ERZET,

président de l’asbl NONALI,

responsable de l’ICLA Belgique.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>