A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Un hôpital de Charleroi refuse l’accès de sa piscine de rééducation à une musulmane revêtue de son burkini (maillot intégral)

L’affaire fait grand bruit à Charleroi ! Actes islamophobes ! hurlent les uns … le règlement est le même pour tout le monde répondent les autres…

Que s’est-il donc passé ?

burkiniFatima, musulmane carolo, s’est présentée à l’Hôpital Reine Fabiola, hôpital d’origine chrétienne, afin d’y suivre des séances de kiné aquatique prescrites par son médecin.  Tout se passe bien jusqu’au moment où Fatima apparait revêtue d’un burkini, c’est-à-dire d’un maillot de bain couvrant tout le corps. On refuse alors de la laisser pénétrer dans la piscine habillée de cette façon pour des raisons d’hygiène et techniques. Ces exigences vestimentaires, bien légitimes et appliquées dans toutes les piscines, font partie du règlement et le directeur de l’hôpital ne veut pas y déroger.

Le règlement c’est le même pour tout le monde !

Si on autorise le burkini, doit-on aussi autoriser les Inuits (habitants du Groeland ou de Sibérie) à entrer dans les piscines revêtus d’une peau de phoque ? Ou autoriser certains membres de tribus africaines qui s’enduisent le corps de boue et de colorants végétaux dont certains sont mêmes nocifs ? Eux aussi ont des coutumes et des religions ! Je sais, l’exemple est exagéré, mais c’est le principe qui compte…

Permettez-moi une petite anecdote : un jour, il y a 20 ans, je me rends à la piscine Hélios de Charleroi avec mon petit garçon âgé alors d’un an, qui marche depuis peu. Mon but est de le faire marcher un peu dans la pataugeoire (10 cm d’eau) en le tenant, bien évidemment par la main. Je suis en maillot de bain ainsi que mon petit garçon à qui j’ai en plus laissé un petit tee shirt, à cause de l’ambiance assez fraîche de la piscine. A peine arrivé au bord de l’eau, je me fait apostropher par le maître nageur qui me signale que les tee shirts sont interdits. Je lui fais alors gentiment remarquer qu’il s’agit uniquement de protéger mon gosse du froid et qu’il ne se mouillera pas le haut, mais uniquement les pieds. Le maître-nageur, sympa, m’a répondu : « monsieur, si nous laissons faire ça, dans une semaine, des gens viendront nager tout habillé ! ». Il m’a aussi expliqué que les fibres des vêtements non prévus pour le bain bouchaient les filtres et endommageaient les systèmes de pompe qui coûtent une fortune, sans compter le vidage de la piscine qui entraîne la fermeture provisoire de l’accès aux bains.

Ces motifs étaient parfaitement logiques…

Quelle ne fut pas ma stupéfaction d’apprendre que depuis deux ans au moins, ces mêmes piscines publiques de Charleroi étaient mises à la disposition privée d’associations dont les membres viennent s’y baigner tout habillé ! Hommes et femmes, mais à des heures différentes, la mixité étant interdite par leur loi islamique. Le règlement est donc abrogé pour eux et remis en vigueur dès que la piscine est de nouveau ouverte au public… Sidérant !

Les lois doivent être respectées par tous ! Pas d’accommodements dits « raisonnables » !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>