A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Pays-Bas : vive le multiculturalisme ! (mais pas pour tout le monde…)

Encore un exemple du multiculturalisme devenu fou. Il s’appelle M. Aziz. Il est égyptien et chrétien. Il a immigré aux Pays-Bas il y a 27 ans pour fuir les persécutions musulmanes. Aujourd’hui, son employeur le met à pied. Motif ? Il porte une croix. La même croix qu’il avait porté jusqu’ici sans problème depuis plus de 20 ans. Seulement en 20 ans, islamisation oblige, la société hollandaise a changé. Comble de l’ironie,  la régie des tramways d’Amsterdam, l’employeur de M. Aziz, cet employeur qui interdit aujourd’hui les croix, fait fabriquer des foulards aux couleurs de l’entreprise pour ses employées musulmanes.

Elena, qui fréquente ce blog, nous a traduit et synthétisé cette information. Merci à elle.

\"\" M. Aziz montrant l’objet du délit.

Amsterdam, 8 décembre – Mickel Aziz, chauffeur de tram hollandais d’origine copte est désespéré. Il vient d’être mis à pied deux fois par la Régie des trams d’Amsterdam (GVB) parce qu’il porte une croix en pendentif.

La régie a dernièrement fait fabriquer spécialement pour ses employées musulmanes un foulard aux couleurs de la régie

Il ne comprend pas, d’autant que ses collègues musulmanes de sexe féminin ont, elles, le droit de porter un foulard. La GVB a même dernièrement fait fabriquer spécialement pour elles un foulard aux couleurs de la régie.

Quand il a demandé des explications, on lui a répondu que :

  1. il ne s’agit pas de la croix, mais les chauffeurs ne sont pas autorisés à porter un bijou car cela nuit à l’image professionnelle de la régie,
  2. les chrétiens ne sont pas obligés de porter une croix alors que les employées musulmanes doivent selon le Coran porter un foulard.

M. Aziz est perplexe. Il explique qu’il porte sa croix depuis plus de 20 ans. Jusqu’à il y a quelques années, les foulards n’étaient pas autorises au travail, mais sa croix l’était. Et c’est maintenant le contraire.

Etant arabophone, il entendait les propos de ses collègues musulmans et ces propos n’étaient pas tendres pour les Occidentaux.

De plus, la GVB lui a dit que sa mise à pied était aussi motivée par les propos “islamophobes”  qu’il aurait tenus dans une lettre qu’il avait envoyée à la régie. Dans celle-ci, il reprochait à la régie de céder devant la pression musulmane à cause d’une certaine peur. Il expliquait à la régie qu’étant arabophone, il entendait les propos de ses collègues musulmans et que ces propos n’étaient pas tendres pour les Occidentaux.

En désespoir de cause, M. Aziz, qui a 56 ans et qui est venu en Hollande en 1982 pour  fuir les persécutions religieuses en Égypte, s’est adressé aux reporters de Netwerk, une émission d’actualités quotidiennes de la deuxième chaîne publique, émission très regardée en Hollande et qui a souvent contribué à résoudre les cas présentés aux téléspectateurs. Depuis, son cas est devenu public. Un conseiller municipal VVD (parti libéral) et un conseiller municipal ChristenUnie (parti chrétien protestant plus à droite que les Chretiens-Démocrates) d’Amsterdam ont demandé des explications à la régie et vont porter le cas devant le conseil municipal du 16 décembre.

S’il ne gagnait pas, M. Aziz a dit qu’il perdrait toute confiance dans la démocratie hollandaise, pays chrétien où il était venu pour fuir les persécutions religieuses de son pays.

Revers de la médaille de la médiatisation de son cas, M Aziz s’est vu informer par la Régie que s’il parlait encore de son cas dans un média, il serait définitivement licencié.

Monsieur Aziz a porté son cas devant le tribunal administratif d’Amsterdam et le jugement est attendu lundi prochain. S’il ne gagnait pas, M. Aziz a dit qu’il perdrait toute confiance dans la démocratie hollandaise, pays chrétien où il était venu pour fuir les persécutions religieuses de son pays.

Sources : Nederlands Dageblad, Parool, Nieuws  Uit Amsterdam

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>