A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Foire islamiste à Bruxelles.

Foire islamiste? Non, monsieur, me rétorquerez-vous, foire musulmane…

Oui? Voyons, voyons…

Pour en juger, répondons à 2 questions.

1ère question : Qui est l'organisateur de la foire:

La société Gedis, c'est-à-dire la même société que celle qui a organisé la foire musulmane qui s'est tenu au Bourget en avril dernier. Gedis est une émanation de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), elle-même associée aux Frères Musulmans. Cet évènement avait fait couler beaucoup d'encre… Le ministre de l'Intérieur de l'époque, Claude Guéant, avait dû intervenir sévèrement… Rappelez-vous il y a quelques mois…

Extrait du journal français Le Figaro :

"Quatre prédicateurs étrangers invités au congrès de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) organisé au Bourget du 6 au 9 avril se voient interdire l'entrée sur le territoire français en raison de leurs propos qui, «dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l'ordre public», ont annoncé jeudi les ministères des Affaires étrangères et de l'Intérieur. «Akrima Sabri, Ayed Ben Abdallah al-Qarni, Safwat al-Hijazi, Abdallah Basfar se sont vu refuser ou retirer la possibilité de se rendre sur le territoire français», précisent les deux ministères.
Deux figures plus connues, dont le très célèbre Youssef al-Qaradawi, prédicateur vedette de la chaîne al-Jazeera et sommité du monde musulman, et le salafiste égyptien (Mahmoud) al-Masri ont, «quant à eux, renoncé à venir», selon le gouvernement. Nicolas Sarkozy avait personnellement appelé l'émir du Qatar pour éviter la venue d'al-Qaradawi qui dispose d'un passeport diplomatique de ce petit État du Golfe."


2ème question :
Qui sera invité?

1- Tariq Ramadan : Mr Ramadan est le petit-fils de Hassan al Banna qui a fondé en 1928 les Frères musulmans en Egypte. Cette confrérie a perpétré dans les années 1940 des attentats sanglants. Ce sont également des membres de la confrérie des Frères Musulmans qui ont assassiné le président Sadate en Egypte pour le punir d'avoir signé la paix avec Israël… Des gentils comme vous voyez. Tariq Ramadan, derrière des allures respectables, est un spécialiste du double langage: un langage tolérant lorsqu'il parle devant les médias occidentaux et un langage salafiste lorsqu'il parle devant un public restreint de musulmans. Il a été dévoilé il n'y a pas longtemps pour des propos très durs tenus devant les caméras de la chaine d'information Al Jazeera. Déclarations qui lui avaient valu une interdiction de pénétrer sur le territoire britannique. Mais en Belgique on est plus "cool"… Elections obligent… Une petite recherche sur Google vous apprendra encore beaucoup d'autres choses sur ce salafiste bon-chic bon-genre…

2- Cheikh Issam Al Bachir, ancien ministre d’un gouvernement formé par les Frères musulmans au Soudan (pays où on tue les chrétiens) et aujourd’hui membre du Conseil européen de la fatwa et de la recherche. Il essaie, comme Tariq Ramadan, de se donner une image de "modéré"…
Mais voyons qui il fréquente… Voilà ce que Issam Al Bachir déclarait concernant Youssef al-Qaradawi :
" …Al-Qaradawi … l’érudit de notre époque et le jurisconsulte de la nation: Dans l’élaboration de ses ouvrages, le professeur suit une méthodologie scientifique très rigoureuse,…"
! Le même Qaradawi qui avait été interdit d'entrée sur le territoire français donc interdit de congrès de l'Union des Organisations Islamiques de France (l'UOIF) par Nicolas Sarkozy, Cheikh Youssef al-Qaradawi, 86 ans, est un célèbre prédicateur sunnite dont les émissions sur la chaîne de télévision al-Jazeera sont très prisées dans le monde musulman, y compris en Belgique. Mais ce télévangéliste d'origine égyptienne, réfugié au Qatar depuis quarante et un ans, suscite depuis longtemps la controverse. Comme Ramadan, il tient un double langage pour ses détracteurs en Occident, «égaré» au contraire par ses propos trop complaisants sur le droit des femmes pour les fondamentalistes. Cheikh al-Qaradawi s'est signalé dernièrement par ses diatribes antichiites, et ses appels virulents contre le régime de Bachar el-Assad en Syrie et la minorité alaouite qui le soutient.

3- Evidemment : Mustafa Kastit, de la Grande mosquée du Cinquantenaire bien connu comme un prédicateur salafiste. Et bien d'autres du même acabit à n'en pas douter quand on sait que ceux qui se chargent d'inviter les orateurs sont les dirigeants de la Ligue des Musulmans de Belgique, très liée aux Frères Musulmans.

Rien que du beau monde ! On se croirait presque à une soirée-anniversaire organisée par Ben Laden…

Et le plus tragique dans l'histoire: tout le monde s'en fout! Je parle des hommes politiques (scrutin électoral en vue), parce que la presse de tout bord s'est alarmée ou au moins interrogée sur la tenue de cette foire à relent islamiste à Bruxelles.

… A quelques exceptions près… Citons le député MR Denis Ducarme de Thuin qui s'était notamment "inquiété de la présence annoncée à cette Foire de deux des personnalités invitées, Ahmed Jaballah et Issam Al Bachir" qui, selon lui, "n'hésitent pas à promouvoir les attentats-suicides" dans certaines régions du monde.

Un pas de plus vers l'islamisation de la Belgique à laquelle kollaborent beaucoup de nos élus.

"Pôvre Belgique" comme dirait l'autre…

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>